Les articles retrouvés dans la presse de l’époque permettent de suivre Raymond VIRAC sur les chemins de l’île et dans son approche du peuple malgache à travers ses ethnies.

Le tracé du voyage initiatique de Raymond VIRAC est le suivant :

Départ de Tananarive pour gagner Mananjary et Manakara.

Itinéraire sur la côte est jusqu’à Farafangana et arrivée à Fort Dauphin en passant par l’intérieur des terres via Ivohé, Ihosy, Boroka.

Route vers Tulear en passant par Faux Cap, Ambovombé.

Mada_ethnies

Source: http://www.lib.utexas.edu/maps/islands_oceans_poles/madagascar_ethnic_76.jpg

Visite circulaire aux ethnies Tanala, Antaimoro, Bara, Antanosy, Antandroy et aux Vezos.

  • Les Tanalas : « ceux de la forêt » vivent sur les Hautes Terres autour de Ranomafana, près de la côte est.  Leur mode de vie s’adapte à leur environnement : chasse, pêche, cueillette…. Ils sont réputés pour leur grande connaissance des plantes médicinales.
  • Les Antaimoro : « ceux du rivage » occupent la côte est entre Mananjary et Manakara ; ils ont apporté entre autre la confection du papier à base de fibres végétales utilisé aujourd’hui dans la décoration.

  • Les Bara : peut être d’origine Bantoue, ils habitent sur les plateaux inférieurs du Centre-Sud.

  • Les Antanosy : « ceux de l’île » vivent essentiellement sur un îlot près de Fort Dauphin et vivent de la pêche et sont d’excellents riziculteurs.

  • Les Antandroy : « ceux des épines » sont regroupés dans l’extrême sud ; ils vendent du charbon et fabriquent des bijoux en argent.

  • Les Vezos  ou « nomades de la mer » se situent entre Morombé au nord et Tulear au sud ; ils sont d’excellents marins et pêcheurs qui vendent le produit de leur pêche généralement séché et fumé.

Virac_01 Virac_04 Virac_02